annexes

En annexe, vous pourrez voir des exemples de personnes à limitations réduites accomplir des performances insoupçonnées. Chacun d’eux a son histoire et chacun d’eux a du travailler très fort pour arriver à ces résultats. Chaque image est un symbole de grande réussite car chaque réussite est imprégnée d’une grande détermination et d’un grand combat que chacun doit livrer dans le quotidien

 

Japan Karate Shotokai

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

July, 2001
It is a wheelchair karate school in Shizuoka.

The wheelchair karate school was held in Shizuoka in July.
The participant took and constructed to the school eagerly and was large popularity.

July 15, 2001
It is a wheelchair karate school in Mexico.


The wheelchair karate school was held in Mexico on July 15.

1st JKS World Karate Championship
and
Wheelchair Karate-Do Championship

Highlights of the wheelchair competition

Individual competition :

 

Competition Équipe

From Theatre Academy Karate Club, Tomoichi Sato [left]
Sonoda [center], and Tanikado Shinshi [right]

From the Yokohama Physically Handicapped Person Organization Union, Akira Hirai [center], Kazuhiro Hattori [right]

KATA WHEELCHAIR KARATE

Il était évident que l’on ne peut demander à des personnes en déficience physique ou dans leurs fauteuils roulants de pratiquer à tout point de vue le même karaté que des personnes debout sur leurs deux jambes.

Lorsque l’on pratique le “kumite” en chaise : mettre ses mains sur les roues pour se déplacer, c’est baisser sa garde !

Il faut partir de ce grand principe pour revisiter les katas du Shotokan

Les directions sont toujours respectées. Pas nécessairement les mouvements du corps vers l’avant ou vers l’arrière.

 

En Kumite ( combat ), les gestes des mains sont toujours privilégiés par rapport aux mouvements de base tels que prévus en kata, kihon ( techniques ) ou bunkaï ( application). Les esquives (taisabaki) sont fortement traduites dans les épaules.

Des katas ont été développée spécifiquement pour les fauteuils roulants mais les katas originaux du Shotokan seront adaptés afin de conserver l’origine du karaté. À l’école FUDO SHIN – Québec, ce sont les katas traditionnels qui sont enseignés.

Mais, ironiquement, le fauteuil roulant peut aussi devenir une arme redoutable car elle va conditionner les mouvements de l’adversaire.

Toute une série de clés pourront aussi être appliquées grâce au bras de levier que peut offrir le fauteuil roulant.

 

 

 

 

 

 

Une compétition de Kata en Chaise roulante – Mars 2007 Belgique.

 

 

La Belgique est en train de faire de grands pas en matière de handikaraté et surtout de karaté en fauteuil roulant (wheelchair karate). L’an prochain, il y aura lors de nos championnats officiels une catégorie ouverte pour tous les karatékas sur roue, LE MEME JOUR au MEME MOMENT !

Dans cet esprit, nous lançons déjà une compétition internationale de Kata ce 17 mars 2007 à Soumagne (Belgique, près de Liège).

 

Nous sommes tombés sur un championnat du monde de Wheelchair karate organisé en avril 2007 à Okinawa (organisation Japan Karate Shotokan Federation)

 

LES PARTICIPANTS À QUÉBEC

 

AUTRES EXEMPLES MONDIAUX

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D’autres discipline déjà reconnue – Association Québéçoise des Sports en Fauteuils Roulants – AQSFR 2006

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CODE DE PROJET

 

Afin de stimuler le participant, un code de motivation est inculqué pour que chacun s’imprègne de cette philosophie.

 

UNDÕ

 

UNDÕ : “UN” signifie la chance de, le parcours, la progression, la destinée et  “DÕ”, la voie.

 

” UNDÕ ”  peut donc être compris comme la voie dans le Mouvement, le cheminement.

 

Le karaté : un sport de combat pour partir à la redécouverte de son corps. Une conquête d’esprit de décision, de bien-être et un bénéfique retour sur soi.  Notre art martial est adapté pour tous les types de personnes et toutes les situations.

 

 

 

 

DO – la voie

Do est un kanji composé de deux clés. La partie de gauche représente un carrefour et un pied tandis que celle de droite représente des cheveux et un œil, donc une tête.
Il s’agit donc d’une personne réfléchissant au chemin à prendre à un croisement ou du chemin qu’a décidé de prendre quelqu’un.

 

 

 

 

 

 

Sensei Danny Martel, Instructeur 4e Dan

Responsable et Directeur technique

Micheline Hamel, assistant instructeur, 1er Dan